• PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

        L'équipe de Louis Bionier prépare dès 1950 la succession de la Dyna X. Le cahier des charges est draconien : transporter 6 personnes et leurs bagages à 130 km/h, dans une voiture économique et confortable en conservant le bicylindres de la Dyna X. Bionier étudie donc un modèle entièrement nouveau, léger, très aérodynamique.

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

              Pour la légèreté, une solution apparaît : l'aluminium. A ses débuts, la carrosserie sera entièrement dans ce matériau. Son poids total est alors de 730 kg, ce qui permet au 850 cm3 de 42 chevaux d'entraîner la voiture à 130 km/h, grâce aussi à l'étude aérodynamique très poussée.

          La voiture débute officiellement sa carrière au salon 1953, en 2 versions : Luxe au tarif de 699 000 F. et Luxe Spéciale pour 760 000 F. Ces tarifs sont élevés par rapport à la concurrence. Elle est alors présentée avec des butoirs de pare chocs et sans déflecteurs sur les portes avant. Ceux-ci apparaîtront au Salon 54, les butoirs disparaissent au Salon 55.

         Rapidement, les coûts de fabrication élevés et les difficultés techniques feront revenir Panhard à une construction plus traditionnelle (et plus lourde) : au printemps 55, l'aluminium est abandonné , retour à l'acier et pour les ouvrants, adoption du Duralinox. Le poids passe à 790 kg, ce qui rend la Dyna moins performante.

          L'année-modèle 56 voit la Dyna Luxe dotée d'un 38 chevaux qui l'entraîne à 115 km/h. On reconnaît la Luxe à son absence d'antibrouillard central.

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

         Pour l'année-modèle 57, la Dyna reçoit de gros feux arrières pas très jolis mais bien plus efficaces. En même temps, les feux latéraux arrières disparaissent. Trois versions sont proposées : Luxe, Luxe Spécial et Grand Luxe. La carrosserie est maintenant entièrement en tôle d'acier.

         PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

           Au Salon 57 (année-modèle 58), la Dyna berline existe en 4 versions : Luxe, avec le moteur 38 cv, Grand luxe (ci-dessous) et Grand Standing unicolore ou bi-tons.

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

         

         Peu de modifications esthétiques pour 1959 : les enjoliveurs sont nouveaux, des flammes en alu poli apparaissent au-dessus des phares.

         La principale nouveauté concerne la motorisation : le 9 mars 1959, Panhard présente le moteur "Tigre", avec un carbu double corps et un régime supérieur à 6000 tours/mn (ce qui est exceptionnel à cette époque), il développe 50 cv et entraîne la Dyna à 145 km/h. Il constitue à ses débuts une option sur le haut de gamme et le cabriolet.

         La Dyna Z arrive en fin de parcours. Si elle a en début de carrière été un modèle innovant, voire révolutionnaire par certains aspects, le réalisme économique l'a obligée peu à peu à rentrer dans le rang pour en faire une voiture attachante mais bien plus ordinaire.

         On n'oubliera pas la Dyna Z cabriolet, qui débute sa carrière au Salon 56. Véritable haut de gamme, il sera produit même après l'arrêt de la berline. Les derniers cabriolets appartiennent au millésime 60, et sont disponibles aussi avec le moteur Tigre.

     PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

         La Dyna Z a aussi existé en utilitaire, sous forme de chassis cabine aménagé en camionnette bâchée.

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

          Confrontée à de grosses difficultés financières, la doyenne des marques françaises doit pourtant renouveler la Dyna Z qui se vend de moins en moins. Dans l'impossibilité d'étudier un modèle nouveau, Panhard va conserver la partie centrale de la Z, le moteur, les trains roulants et la plateforme. Les changements concernent les capots avant et arrière, qui donnent une toute autre allure à la voiture. Certains la jugent d'ailleurs plus baroque que la Z.

         Présentée en juin 59 et commercialisée au Salon (donc pour le millésime 60) elle prend le nom de PL 17 (6 places + 6 l./100 + 5 CV fiscaux = 17). La gamme comprend 3 modèles : la PL 17 de base, parfois appelée Luxe, la Grand Standing, unicolore ou bicolore, et la Grand Standing Tigre, avec le moteur de 50 chevaux.

      PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

          PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

         

         Les modèles 61 voient apparaître une modification d'importance : les portières avant qui étaient encore du type "suicide" ouvrent maintenant dans le bon sens pour la sécurité.

         Les clignotants changent aussi de place : on les trouve maintenant sous les phares avants, décorés du même type de baguettes.

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

        

        Lors de ce Salon, Panhard présente le nouveau cabriolet vendu uniquement en finition et motorisation Tigre.

         En cours d'année modèle, la gamme est redéfinie : la PL 17 est proposée en Luxe, basique, sans déflecteurs aux portes avant ni baguettes, Grand Luxe, correspondant à l'ancienne version de base, Grand Standing et Tigre.

         Pas de changements lors de l'A-M 62, sinon une option "Relmax" sur la Grand Standing et la Tigre : les sièges avant sont séparés, les dossiers inclinables.

     PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

      PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

             

     On notera ci-dessus les butoirs de pare chocs, accessoires d'époque.

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

         

           L'année-modèle 63 apporte un lot important de nouveautés mécaniques : boîte avec 1ere synchronisée, nouveaux tambours de freins dits ETA (Evacuation Thermique Accélérée) qui sont très reconnaissables, et un nouveau moteur M6 qui offre 50 chevaux et même 60 chevaux sur la Tigre avec carbu double corps.

           Les changements esthétiques sont aussi importants : à l'avant, les clignotants changent de place, la fausse prise d'air disparaît, alors qu'à l'arrière les 3 feux circulaires sont remplacés par un optique monobloc. Tout ça donne à la PL 17 un air plus moderne et plus sobre. Les appellations restent identiques à 1962. Une finition Relmax S, qui propose en plus de la Relmax une peinture métallisée grise est inscrite au catalogue.

     

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

          Ce modèle 63 sera le dernier pour le cabriolet qui ne sera plus fabriqué en 64.

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

         La grande nouveauté de l'année est le break, qui offre un espace de chargement important grâce à un empattement allongé de 23 cm. Il est proposé en finition Grand Luxe ou Grand Standing.

     PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

          Les utilitaires, qui ont poursuivi leur carrière depuis la Dyna Z ont aussi droit à la nouvelle présentation :

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

        

         L'année suivante, Panhard aligne ses dénominations : le "PL" disparaît, on parle de gamme 17. Voici donc  la 17B ou la 17 BT si elle est équipée du moteur Tigre. Peu de changements , si ce n'est un nouvel écusson à l'avant, des phares et clignotants légèrement modifiés, de nouveaux logos sur le couvercle de coffre.

         La 17B existe en finition Luxe, Superluxe et Relmax. Le break est inchangé.

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

              La 17 existe toujours pour le millésime 65 en berline Superluxe et Confort S, et en break. Le moteur Tigre est maintenant une option.

                Le Salon 64 sera le dernier de la 17 : La marque va mal, Citroën, qui en est propriétaire ne fait pas grand chose pour Panhard. Les dernières 17 sortiront donc en 1965. La 24 ne suffira pas à sauver la marque qui va bientôt disparaître.

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    PANHARD : DE LA DYNA Z A LA 17

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    RETOUR A L'ACCUEIL